Global Burn Out

Global burn out

Un livre généreux sur le burn out et ses causes.

J’avais lu l’ouvrage il y a quelque temps, je l’ai relu il y a quelques mois et j’ai eu hier soir la grande chance d’écouter son auteur, Pascal Chabot, lors d’une conférence qu’il a donné avec Pierre Lucas, du BAO Group, conférence organisée par Tetra et Psychologies Magazine.

Comme vous l’avez peut-être lu dans le numéro de Psychologies Magazine de septembre 2013, j’ai vécu un burn out. Si je suis capable aujourd’hui de dire ‘merci’ à mon burn out, qui m’a permis de me (r)éveiller à un changement de vie, de cap, de sens, je reste bien évidemment, de par cette expérience et de par ma pratique professionnelle, très intéressée par le sujet.

Première découverte avec Pascal Chabot, c’est qu’il place dans une perspective historique le burn out, ce qui donne une vision ‘méta’ (ou ‘hélicoptère’) de ce phénomène qui, s’il se multiplie ces dernières années et n’a été nommé qu’il y a quelques décennies, existe cependant depuis bien plus longtemps.

Ensuite, la particularité de son livre, à mon sens, est qu’il parle et crée du LIEN. Chabot place chacun dans sa zone de responsabilité. Il ne culpabilise ni ne déculpabilise la personne ou la société. Il souligne que tous deux sont responsables et que c’est le lien entre les deux qui est coupable de dysfonctionnement, de manque de sens.

C’est ce point de vue innovant qui m’a séduite dans ce livre et c’est l’échange entre ces deux hommes, l’un Philosophe (avec un grand ‘p’) -Pascal Chabot- et l’autre -Pierre Lucas- coach et thérapeute de terrain, qui m’a touchée hier soir.

Touchée? Oui, parce que comme suite à la perte d’un être cher, j’ai la croyance que vivre un burn out laisse une cicatrice.  La peau est certes plus épaisse à cet endroit, mais elle est aussi plus fragile et souvent plus sensible.

Hier soir, Pascal et Pierre ont effleuré cette cicatrice et m’ont rappelé sa présence. Merci pour cela.

ETHICALMM

SUR LES RESEAUX SOCIAUX