Gestion du stress

Si le stress est, selon la définition de Jacques Fradin, tout d’abord un signal d’alarme qui déclenche un certain nombre de processus physiologiques qui permettent de faire face au danger, il est surtout un mal dont on souffre et que, pourtant, on peut apprendre à apaiser et, même, à éviter.

Dans nos sociétés modernes, le stress est l’un des maux les plus répandus, et en particulier le stress engendré par le travail.

« Le stress occasionné par le travail est l’un des principaux défis que doit relever la politique en matière de santé et de sécurité en Europe. Presque un travailleur sur quatre en souffre et les études indiquent que le stress est à l’origine de 50 à 60 % de l’absentéisme. Cela représente des coûts énormes, tant en terme de souffrance humaine qu’en raison de la réduction des performances économiques (Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail www.osha.europa.eu/fr). 

Mais le stress est avant tout un processus d’alarme naturel de notre intelligence inconsciente qui nous avertit que quelque chose dysfonctionne. Il est une réaction d’autodéfense que nous mettons en place pour faire face aux agressions de la vie.

Si ponctuel, le stress est indispensable ; répété et chronique, il devient néfaste et entraîne tout un cortège

  • d’attitudes négatives qui nous nuisent : agressivité, évitement, surcharge émotionnelle, etc.
  • et de maux qui nous épuisent : addiction, problèmes de sommeil, de poids, maux de dos, de tête, etc.

Apprendre à repérer ce qui cause nos stress de tous les jours est la première étape pour apprendre à gérer notre stress et à ne plus en souffrir.

Toujours lié à l’image que nous nous sommes forgée de nous-même quand nous étions enfant ou adolescent, il parle de recherche de perfection et d’adéquation avec ce que nous exigeons de nous-même. Ruminations et pensées négatives lui font écho.

Souvent lié à notre gestion du temps et des priorités, il est le reflet de la société dans laquelle nous vivons : immédiateté, simultanéité, rapidité, efficacité, multitâches sont les maîtres-mots des processus qui régissent le monde du travail et qui nous blessent dans notre capacité à être présent aux choses.

Parfois lié à notre rapport aux autres, il témoigne de notre difficulté à « vivre et laisser vivre », à notre recherche constante de maîtrise de notre environnement ; il va alors souvent de pair avec impatience et colère.

« Vous souhaitez reprendre le contôle de vos émotions ? Comprendre ce qui vous arrive dans les situations de stress ? Apprendre à identifier et désactiver vos générateurs de stress ?

>  Formation : Gérer son stress

> Prochaines formations inter-entreprises en un jour le 3 avril 2014 à Namur ou le 5 novembre 2014 à Namur

 

ETHICALMM

SUR LES RESEAUX SOCIAUX